mercredi 13 juin 2012

Compte rendu de l'Expé Scilly 2012

Gentils membres : Bernadette, Cristelle, Jean, Bertrand, Hubert,
Thierry, Claude, François, Gilles

Départ vendredi 1er juin à 12h15 du club, embarquement du camion, de la
remorque et des passagers sur le ferry Armorique. Le voyage commence et
se déroule normalement jusqu'à Penzance ou nous arrivons à 1:00 du
matin. Le Scillonian III est à quai et nous nous interrogeons comment
sera embarquée la remorque, nous optons pour un chargement en soute avec
la grue du ferry. Nous la détachons donc et la déposons à proximité du
bateau. Improvisation d'un temps de repos sur le quai, l'embarquement
étant prévu à 5h30. La nuit est écourtée à 4h00 par les premiers anglais
qui arrivent pour prendre le ferry et surtout par les différentes
livraisons de fret. Pendant ce temps, nous faisons connaissance de Nick
notre guide, petit homme râblé avec un sourire permanent aux lèvres, il
est visiblement aussi ravi que nous de partir aux Scillies. Nous prenons
les consignes auprès des employés de Scilly Travel et leur confions nos
bagages qui seront transportés par container. Il faut préciser la
destination en étiquetant les sacs, St Mary pour nous. Enregistrement et
montée à bord pour les plus impatients, Bernadette, elle, s'assoit sur
le large mur du quai pour superviser le chargement de la remorque. La
remorque sera bien soulevée par la grue mais elle est déposée sur le
pont avec les containers de bagages. Heureusement, la mer est calme et
elle ne sera pas rincée par les embruns. Le ferry part à 6h30, la
traversée se passe autour d'un café. Nous arrivons à St Mary après fait
un voyage sans encombre. En arrivant, il y a de l'air et il ne fait
guère chaud - adieu sandales, shorts et marcels. Direction à pied vers
le club de voile, a l'opposé de l'endroit où nous débarquons. La
remorque est prise en charge par la compagnie Island Carriers. Nos
doutes concernant la possibilité de faire la traversée sont dissipés une
fois arrivés sur la plage de Porth Mellon. Nous nous changeons et
chargeons les kayaks. Premiers coups de pagaie à 12:00 uk time soit plus
de 24h après notre départ. La traversée de 6kms est rapide malgré la
pluie et le vent latéral force 5. Nous laissons les bateaux sur la plage
de sable fin de Lower Town face au camping de St Martin. Nous laissons
la responsabilité du choix de l'emplacement à Christelle. Le camping est
très bien tenu aussi nous trouvons plein d'anglais venus pour le jubilée
de leur reine (ils ont eu 2 jours fériés à cette occasion). Leurs
campements sont décores avec des fanions et drapeaux anglais, l'ambiance
est bien agréable et plutôt familiale. Apres avoir montées nos tentes,
c'est l'heure du thé. Installation du tarp que Thierry déménage
judicieusement pour s'abriter du vent. Devant notre coin popote : tente
commune, cocottes minute, sièges, les anglais sont scotchés, y compris
notre guide. Nous les surprenons encore avec la préparation d'un chicken
curry qui dégage un léger fumet auprès du lieu névralgique du camping :
le bloc sanitaire. Nous irons au pub Seven Stones avant de passer une
nuit réparatrice, le pub a sans aucun doute la meilleure vue sur
l'archipel des Scilly. Le décor du séjour Scilly 2012 est planté.


Dimanche 3 juin, c'est notre première sortie kayak. Le vent est fort (6
beaufort de sud-ouest). La navigation est possible sur le nord de
l'archipel selon notre guide. La mer est basse et nous devons porter 600
mètres avant d'embarquer. Nous allons vers St Helen et passons devant
Tean island. Nick nous fait débarquer sur l'ile des pestiférés, les
équipages étaient mis en quarantaine sur St Helen en cas d'infection
d'un matelot. Il est temps de rembarquer car l'eau monte vite, nous
repartons face au vent pour un bon entrainement comme dirait Nick.
J'avais vu des images prises de Tresco et la ressemblance est parfaite,
d'impressionnantes vagues se forment et s'entrecroisent dans la partie
Nord de l'archipel. Arrivés au nord de Tresco, nous faisons route vers
la plage de Green. Déjeuner en compagnie d'une faune très familière :
les moineaux, grives et faisans viennent manger dans notre main ! On
profite de cette halte pour découvrir les magnifiques jardins de Tresco,
et ses faisans « égyptiens » (en fait de magnifiques faisans dorés), en
ne manquant pas de faire une pause au salon de thé le New Inn
restaurant. Nous revenons au camp en laissant les bateaux sur la pointe
de Lower Town à St Martin. Hubert prépare une rougaille spécialité
réunionnaise. Le repas est réussi, le challenge est important pour faire
mieux aussi Jean nous annonce des cailles farcies pour le lendemain.
Coucher après une nouvelle dégustation de boisson diététique de l'effort
au pub le Seven Stones.


Lundi 4 juin, une belle journée s'annonce. Le tour de l'ile St Martin
est au programme. Nick nous conduit tout d'abord a Rounded island, la
navigation est sportive et nous ne pourrons pas faire le tour complet de
cette ile abrupte. Direction et pique-nique sur White island. Notre
guide nous invite à porter alors que le tour de white est tout à fait
possible. Nous nous exécutons, Nick a été colonel dans la Navy (garde à
vous, repos). Nous apprécions la fin du tour de St Martin et allons à la
rencontre des phoques dans les Western Islands. Nous y croisons des
kayakistes qui attendent leur pote qui a traversé depuis Land's End (42
kms de pleine mer). Nous verrons son bateau vendredi, les pagaies de
sécu sont positionnées sur le pont à l'avant et en plus d'avoir préparé
minutieusement sa route sur une carte marine, il avait collé sur son
pont un tableau blanc pour recalculer ses caps et prendre des notes.
Nous revenons sur High Town, le soleil est brulant et j'en garde encore
aujourd'hui quelques stigmates. Nous prenons le thé dans un
établissement ou une charmante étudiante de la drooome fait un stage de
2 mois. Nous étions les premiers français qu'elle rencontrait. Retour au
camp ou les cailles farcies se sont transformées en bolo. Bon point
l'apéro était mémorable ce jour-là , faut dire que les 5 crabes que
Claude et moi avons péchés le matin ont amélioré les crackers et le
guacamole. Nick va nous bluffer en sortant la crème anglaise (the
custard) à la fin du diner pour accompagner le chocolate cake. Le temps
était moche après le festin, seuls les courageux (ou les mieux équipés
car il a été beaucoup question de matériel pendant l'expé - sacre
Francois) sont allés au pub.


Mardi 5 juin - le réveil est typiquement britannique, il pleut
abondamment. Le moral des troupes est atteint mais Nick nous rassure et
nous dit que le beau temps revient à 13h00. Effectivement, un temps sec
s'installe et les affaires mouillées sèchent rapidement avec un vent 4/5
ouest. On déjeune sur le camping et nous préparons pour le programme de
ce jour : Bryher Island. La navigation est facile jusqu'à The Town ou
nous débarquons pour une découverte de l'ile. La vue au sommet de la
colline est s-p-l-e-n-d-i-d-e. Il y a sur l'ile une jolie chapelle avec
des vitraux et des patchworks représentant les différents symboles des
Scilly (gig -yole-, macareux, fleurs…). L'ile de Bryher semble plus
besogneuse que St Martin qui est un lieu de villégiature très prisé (la
chambre d'hôtel à St Martin est de 170 livres par personne la nuit).
Certains font un peu de shopping dans ces présentoirs invraisemblables
pour nous français. En effet, vous trouvez partout sur les îles, des
légumes, de la confitures, des bulbes en vente libre et une simple boite
sert de caisse, vous deposez l'argent de ce que vous achetez. Le système
est basé sur la confiance de l'honnêteté des gens. On a aussi trouvé au
camping à St Martin un lieu invraisemblable pour charger nos portables.
Plus d'une dizaine d'appareils dont des smartphones sont laissés en
charge dans un garage et ce sans la moindre inquiétude pour les
propriétaires. Il est 17h, nous avons juste le temps de voir Samson
Island et de rentrer pour le dernier diner au pub avec notre guide. Une
marche digestive sur les sentiers de St Martin conclut la journée.


Mercredi 6 juin - on change de camp et on quitte le guide. Le réveil est
matinal parce que le programme de la journée est ambitieux : nous allons
à St Mary en contournant l'ile par l'est et en faisant un stop sur St
Agnes. Nous sommes à 10h15 uk time sur l'eau, nous naviguons sur un
lagon avec une alternance de bleus. Le soleil qui brille sur les plages
de sable blanc de Tresco et St Martin donne un air polynésien à la
traversée. Une autre traversée nous attend dans le Sound de St Mary pour
rejoindre St Agnes. Un courant de 8 nœuds nous propulse sur l'isthme (ou
bien un simple tombolo) de Porth Conger. Nous arrivons à St Agnes en
même temps que Nick qui a lui choisit de naviguer sur les Northen
Islands ou il a vu beaucoup de puffins (macareux). Nous nous promettons
de naviguer en Bretagne ensemble - Nick projette de venir en septembre
avec femme pour faire du vélo, de l'escalade et du kayak. Nous déjeunons
sur une terrasse face au port, les adeptes du bain Bertrand et Cristelle
en profitent, avant de découvrir le reste de l'ile. Je profite de notre
stop pour annuler le camping compte tenu que nous avons avancé le départ
en ferry pour Penzance le matin même - 2 jours de grand vent empêcheront
toute navigation en kayak dans les îles jeudi et vendredi – nous optons
pour une navigation à l'abri en Cornouaille – Nick a trouvé le matin un
camping dans le baie de Falmouth. Nous traversons donc vers St Mary avec
des voileux (Jean et Christelle). Arrivée à Porth Mellon, nous laissons
les kayaks sur les herbus. Nous nous perdons un peu dans la ville avant
d'arriver au camping situe très très haut sur la colline. Nous trouvons
un coin abrité, 100 km/h de vent sont annoncés, qui obtient la
validation de Cristelle. Les tables mises à disposition dans tout le
camping sont bien pratiques pour dîner. Nous finirons au pub Atlantic
Inn compléter la dégustation des Real Ales (les bières artisanales) :
Proper job, Tribute, Dartmoor.


Jeudi 7 juin – Nous apprenons par notre voisin anglais, et aussi par le
propriétaire du camping, que le ferry ne naviguera pas à cause du
mauvais temps. Nous nous rendons dès 8h30 au bureau de Scilly Travel
pour effectuer une nouvelle réservation (celle-ci sera sans frais alors
que pour avancer le départ de 2 jours cela nous a couté 90 livres). Les
plans étant chamboulés, nous retournons à la remorque pour récupérer des
biens précieux (les uns un habit, les autres une bouteille de vin). On
convient avec Island Carriers de charger la remorque – remorque qu'ils
amèneront après le repas sur la plage du club de voile et le lendemain
soir sur le quai du ferry (la veille de notre départ matinal à 6:30). La
journée est consacrée à un peu de shopping, la rédaction des cartes
postales et aux courtes ballades tellement le temps est mauvais. Nous
préparons le dîner au camping et accompagnons Bertrand au pub dans un
look de Space Cowboy (il a 2 sacs poubelles en guise de chaussures
étanches, ça nous fait bien rire), pour cette fois apprécier une
Guinness. Cette nuit-là, j'ai dû mettre des bouchons d'oreille pour
dormir, on croyait dormir au bord d'une autoroute tellement le vent
soufflait fort (force 9 avec pointe a 10).

Vendredi 8 juin – c'est la dernière journée aux Scillies – nous
convenons de faire à pied le tour de l'ile, le ciel est dégagé mais il
reste toujours un vent de force 8. La randonnée nous fait découvrir un
village médiéval, des tombes de l'age de bronze. J'achète sur l'un de
ces étals improbables des bulbes de Whistling Jacks, la fleur
emblématique des Scilly qui ressemble à une monbresia mais qui est de
couleur pourpre. On finit les restes des restes au pique-nique, et nous
accordons une petite sieste à l'abri du vent et en plein soleil. Quand
nous terminons le tour à St Mary, nous faisons nos derniers achats. Un
RDV a été fixé à 16h30 pour manger des scones avec de la cream et de la
confiture au Tregarthen hotel. Nous rangeons ensuite nos affaires au
camping avant de redescendre diner au pub Atlantic Inn. Il n'était pas
possible de partir sans aller déguster une nouvelle bière au Mermaid
(Sirène) pub.

Samedi 9 juin – Malgré le mauvais temps des jours précédents, la
traversée tranquille vers Penzance. Nous découvrons 2 magnifiques
villages touristiques avant Plymouth : Looe et Polpero. Ce dernier jour,
nous avons appris 2 choses : l'accès à la mer est difficile, il faut se
fier au guide (livre) anglais sur le kayak de mer en Cornouaille et il
faut attendre de voir un panneau camping sur les grands axes - ne pas
faire confiance au satnav - . Nous ne pouvons que recommander le camping
de Riverside à Plymouth qui se trouve à 15mn du terminal ferry et qui
réserve à ses clients un terrible accueil ;o).

Retour dimanche 10 juin - arrivée au club a 17h

Kms camion 800km soit 48*9=432€, plein gasoil 79€, indemnité club : 353€

--
TEV