lundi 29 juin 2009

sorties les Ehbiens le 27/06/09

14 Teviens étaient de sortie aujourd'hui aux Ehbiens: Isabelle, Sylvie et Jean, Cristelle et Alain, Cécile, François, Luc, Didier, Greg, Jean-Pierre, Isabelle, Pascal, et moa.
Chargement au club à 10h sous un petit grain, juste pour nous faire peur. 2 K2 mer et 10 kayaks.
Embarquement vers midi de la plage nord de Saint Briac, , tour de Ehbiens par le sud en profitant de la marée haute, puis pique nique sur la belle plage tranquille à l'Ouest, Bain délicieux dans une eau turquoise pour les courageux. Les restes de la fête disparaissent, filets mignons, pommes de terre, cake au lardons, gâteaux....Il fait un temps d'été, mais pas trop chaud. Nous repartons vers 14h30 en longeant les cailloux des Haches par un bon courant descendant puis l'île Agot, côté large. Les cormorans sont très nombreux, alignés à sécher sur le haut des rochers. Retour sur la plage vers 16h15.
Avons renconté au départ le groupe de Betton pour une sortie mer familiale, et deux solitaires dont Philippe Landren que Greg est allé saluer.
Très belle sortie par un temps d'été, mais pas trop chaud, avec un petit vent léger secteur Nord, mer belle. On ne se lasse pas du paysage de l'arrière des Ehbiens. Cécile était très heureuse d'en profiter avant le grand départ.
Les estivants étaient de sortie, les plages remplies, des bateaux à voile et à moteur s'en donnaient à coeur joie, ambiance très vacance.
Route de retour chaude et chargée. Rinçage des bateaux rafraîchissant. Adieux déchirants à notre Cécile.
10 € par personne. BBR + la Cashcaï de Didier, + Clio de Greg à l'aller qui nous quitte à Saint Briac pour un retour direct sur Lannion.
Je suis un peu cuite et pompée par le grand air. 
A bientôt pour de nouvelles aventures.
Bernadette 

dimanche 14 juin 2009

Compte rendu Glénan 14/15 Juin 2009

Dans le cadre des animations adultes du CRBCK, nous avions prévu d'aller à
Ouessant mais la houle en ayant décidé autrement nous nous sommes repliés
sur le Glénan.

CR Glénan 14/15 06 09

Sortie du port de Trévignon à 12h50.

Pétole, la glisse est exceptionnelle. Beaucoup de méduses et des
mulets sauteurs. Gilles fait le lapin duracell devant non pas excès
d'énergie mais pour trouver le calme loin des frères Gallen. Arrivée
à Bananec, reconnaissance du camping, Contournement de l'archipel par
le nord ouest. Séquence frisson dans les brisants. Pause à l'île du
Loc'h, bain de Patrick, sieste sur un sable blanc éclatant de soleil.

Route plein sud vers l'île Saint Nicolas, apéro sur la terrasse, vue sur
les viviers à homards qui ne tarderont pas à passer dans nos
assiettes. Gavage.

Se changer à la sortie du restaurant est un peu Bretagne tonique, nav
entre chien et loup. Arrivée sur notre spot envahi par une bande de
squatters en train de s'alcooliser. Montage des tentes dans le noir,
rhum vieux et dodo.

Samedi
Premier Réveil 5h19 par les cris des goélands qui se partagent les
reliefs des voileux du samedi soir. Lever 8h00, petit déjeuner
agrémenté de confitures innovantes de Gilles : orange/citrouille,
pomme/pêche.
Premier coup de pagaie 9h30, arrêt photo pour prendre Samuel en extase
devant Pen duic I. Visite de fort Cigogne, route vers Penfret, surf à
la pointe sud. Débarquement sur la plage est de Penfret, 45 minutes de
quartier libre : randonnée, snorkeling, freesbee, baignade, ramassage
de bois, collecte de coquillages. Repas dominical avec les produits du
jardin de Gilles. Pendant tout le repas Samuel tente et finit par
réussir à faire bouillir de l'eau avec son réchaud à bois pour le
thé. Il essuie des salves de conseils divergents, heureusement que
les patates de Gilles étaient déjà cuites.
Frécheau calcule le cap : 37.2 le midi.
Premier coup de pagaie pour la traversée à 13h30, nous progressons à
vive allure poussés par un vent 3/4 arrière force 2-3 bft. Nous
accrochons des petits surfs. Les 5.6 milles (11.2 km pour les ignares ?)
sont abattus en 1h45 ce qui est un bon chrono, le cap de frécheau
était parfait.
Débarquement à 15h15, chargement efficace, retour
club estimé à 18h15 pour les 7 participants : Patrick (R1), Gilles,
Erwan, Jildaz, Jean, Frécheau, Samuel.

Prix de revient 32 euros + restau

lundi 8 juin 2009

Vogalonga 2009

Voga Longa 2009-06-07

Les photos sont ici [http://picasaweb.google.com/tevives/Vogalonga2009]

Titillés par l’ami Patrick Jouan et par notre ancien CTR René Trégaro TEV rêvait depuis un certain temps de la Voga Longa, ce rassemblement de tout ce qui se déplace à la rame ou à la pagaie sur la lagune de Venise.

Mercredi 28 mai 7 Teviens motivés : Bénédicte, Isabelle, Cristèle, Claude, Luc, Daniel et François mirent le cap sur Venise à bord de Bébert. Route sans histoires jusqu’à Sallanches au pied du Mont Blanc et bivouac dans un petit camping.

Jeudi 29 Franchissement du tunnel du Mont Blanc, la gorge un peu serrée en pensant aux tonnes de roches qui se trouvaient au dessus de nos têtes et navigation sur les autoroutes italiennes truffées de camions. Installation au camping de Fusina sur le bord sud de la lagune au milieu d’une zone industrielle improbable le long d’un chenal fréquenté par de gigantesques porte-conteneurs. Le camping ressemble un peu au camping de Treignac avant l’arrivée des kayakistes.

Vendredi 30 après une nuit un peu bruyante, la troupe prend le vaporetto de 9h pour aller s’inscrire et se baguenaude jusqu’au au pont du Rialto pour payer son obole à l’organisation et récupérer dossards et T-shirts. Un café le long du grand canal nous tend les bras pour des espressos serrés et une séance carte postales. Béné trouve que les italiens ne mettent pas beaucoup de café dans les tasses. Grande balade dans Venise le nez au vent pour terminer place Saint Marc par une visite de la basilique avant de reprendre le vaporetto pour Fusina et de se régaler d’un plat de pâtes.

Samedi 31 lever tardif, préparation des bateaux, déjeuner de bonne heure puis embarquement vers Venise et flânerie dans les canaux de la Giudeccia avant d’affronter le trafic de la place Saint Marc et du Grand canal. Cristèle se fait des frayeurs quand un vaporetto fait tourner son hélice et la dépale de plusieurs mètres d’un coup. Nous laissons nos kayaks sur une pelouse prés du quai de Zattere comme beaucoup d’autres participants non sans nous être fait copieusement injurier par une Vénitienne qui pense que nous allons compisser ses zinias et nous reprenons le Vaporetto pour un plat de pâtes pré vogalonga.

Diamanche 1er Juin. Je suis réveillé vers 4h par une envie pressante et des bourrasques qui secouent ma guitoune. Un bon force 5 agite la lagune et le ciel bas et lourd ne présage rien de bon. Le biniou de l’école d’archi de Rennes sonne néanmoins la diane à 5h et après un petit déj aussi copieux que possible nous embarquons un peu inquiets sur le vaporetto de 7h où quelques bretons aux têtes chenues essaient de faire bonne figure. Malgré le temps peu engageant le grand canal se remplit de toutes sortes d’embarcations : gondoles à 4, Yoles, kayaks, canoes dépontés, barcasses improbables. Au coup de canon tout le monde démarre et pendant trois bonnes heures nous pagayons vaillamment avec le vent dans le pif. Cristèle comprend rapidement que si elle veut tenir, elle doit s’abriter derrière plus gros qu’elle. Les kilomètres défilent lentement au compteur de mon GPS mais le moral est bon et nous sentons que nous allons aller jusqu’au bout. Un bref arrêt pipi sur une petite île nous permet de nous requinquer et nous atteignons Burano et son clocher penché au nord de la lagune plus facilement que prévu. Nous changeons alors d’allure et c’est plein vent arrière que nous cavalons vers Murano. Quelques vagues nous lancent même dans des débuts de surf au grand dam de notre doyen qui est encore en délicatesse avec les subtilités du surf en Arktika. Quelques malheureux nageurs peuvent d’ailleurs témoigner de la traîtrise de la lagune (la presse annoncera d’ailleurs prés de 50 dessalages ce jour là, c’est peu sur 1500 embarcations et 6000 participants). Puis le grand final arriva avec la descente du Grand Canal de Venise libéré de son trafic motorisé pour quelques heures et la foule en délire nous lançant des vivas.

Plus d’un participant devait se prendre pour un doge. Après avoir récupéré notre médaille participative à la punta della Dogana nous reprîmes le chemin de Fusina à petits coups de pagaie. 37km dans la journée çà use ! Le mot d’ordre était : un bon risotto et au lit. Quelle journée magique.

Lundi 2 Pentecôte. Bénédicte s’étonne que les italiens soient aussi en congé ce lundi, elle ne pensait pas que c’était Pentecôte aussi pour les italiens. Qu’avait-elle donc fait pendant les cours de caté ? Les bons chrétiens de TEV en profitèrent pour se cultiver un peu et une escouade s’en fut visiter le musée Peggy Guggenheim http://www.touristie.com/italie/Fondation-Peggy-Guggenheim-7 . L’expo Rauschenberg laissa Cristèle un peu sceptique sur le bien-fondé de l’art moderne mais les collections permanentes étaient plus regardables. L’après-midi le groupe se dispersa un peu et pour ma part je fis une bonne partie du tour de Venise en vaporetto avant de me régaler d’une glace maousse et de repartir pour Fusina.

Mardi 3 Départ 8h pour la longue route du retour avec picnic le long de la Dora balté et arrêt shopping au vieux campeur à Sallanches. Soirée étape à Saint Vincent des prés dans la maison de Martine pour une entrecôte-party et quelques boissons revigorantes en provenance du Beaujolais tout proche.

Mercredi Départ 7h30 pour Rennes. L’ami Daniel est patraque et le corps médical s’interroge : crise de palu (y a des moustiques sur la lagune) ou bien attaque d’Abricotine du Valais (y a de quoi picoler chez Martine) ? On craint le pire et on espère surtout qu’il ne gerbera pas sur Neil Young le soir à Nantes. Arrivée au club vers 16h. Rangement etc…

Compte rendu François


dimanche 7 juin 2009

TR: Défi des courreaux 2009 - Opération de solidarité - 117 nageurs

Départ du club à 18H30.
3 participants : Christophe, Didier, Jean.
Arrivée 20H30 plage du Perello à Ploemeur, nous nous organisons avec les premiers arrivés sur la plage de départ (campement + picnique).
Levé 6H15 de nombreux kayakistes nous ont rejoint dans la nuit.
Un nageur et un dossard est affecté à chaque kayakiste, l'organisateur me remercie de notre inscription de secours tardive (11 défections au dernier moment d'un club)..
7h30 départ mass start vers Groix 6,5 km, léger emballement lors des 2 grains essuyés mais mer très calme, encadrement par les zodiacs CRS et pompiers.
8H30 arrivée à Port Tudy pour les 1ers, petit déjeuner offert par les îliens, prise de contact avec les nageurs, échanges des consignes et ravitaillements des nageurs.
9h45 départ du premier couple nageur-kayakiste, un départ toute les 20 secondes.
Chacun guide ou suit son nageur en discutant avec les copains. Nous nous sommes motivés et optimisons notre navigation pour notre nageur (courant qui nous dépale vers la gauche surtout en fin de navigation).
Technique : nous nous mettons à la droite du nageur (1,50 m)  légèrement devant. Nous laissons les premières bouées de balisage jaune à droite. C'est assez compliqué de maintenir son bateau en orientant le bateau pour donner le cap au nageur. A mi-course ravitaillement du nageur.
Les temps s'étalent entre 1H45 et 2H 45 (record 1H26).
Accueil par la foule à l'arrivée, petite collation de récupération puis apéro.
L'après midi, nous reprenons la mer pour une petite virée à la pointe du talus, la mer a fortement forci -> beau surf arrière au retour.
18H00, bilan et discours  (17 000 euros récupérés pour les autistes ) avec remise des photos et trophées.
Arrivée club à 20H05.
Une très bonne journée et une bonne action, l'esprit entre tous les participants est vraiment sympa -> à renouveler.
 
 
PJ : une photo dédicacée pour François ... ma nageuse (2ème féminine, ex vainqueur du triathlon de Rennes)
 
J Couderc dit le veinard !!
 

L'acenscion de belle ile 2009

Mercredi 20 mai,

 

RV 20h00 au club, chargement express, arrivée chez Cloclo à Port Hal
 iguen à 22h50 (10 minutes d'avance). L'appart loge tout le monde sans
 problème, Yves Abel choisit la belle étoile avec France sur le balcon,

 Jean prend place sur le palier, Frécheau veille dans le camion

 toute la nuit.

 

Jeudi 21 mai

 Lever 6h00, Claude a géré le stockage de la remorque dans le club nautique
 proche. Départ 8h00, 9 K1 et 1 K2, clapot 3/4 arrière, nous 
 arrivons à Houat à 11h00. Petit break de 3h00 le temps de visiter le  
 centre bourg, manger, faire une sieste pour attendre les courants de
  la descendante. Etonnante rencontre sur la plage d'Er York avec Samuel et sa
  famille en virée voilier.

 Route vers l'ile au Chevaux à 14h30, brise côtière force 3 qui nous  
 dépale légèrement à l'est de notre route idéale. Arrivée à  
 18h00 à Port Andro, rencontre du club de Saint-Grégoire avec Yves Lallement qui

 débarque avec nous. On retrouve un ancien TEV, Vincent Lopez en rando
 pédestre. Le camping de Port Andro de Locmaria est accueillant avec
 uniquement Vincent et nos 2 groupes de kayakistes.

 Apéro avec Saint-Greg, repas aux lentilles, balade au crépuscule sur
 le chemin côtier.

 

Vendredi 22 mai

 

Lever 7h00, premier coup de pagaie 8h45 de Port Andro, grand beau  
temps, petite brise côtière de nord-est. 2 sirènes jaillissent de  
l'eau et nous offrent des araignées, nous ramassons des pousse-pieds,  
les falaises sont magnifiques, les conditions de navigations sont  
parfaites, temps de curé : mer plate, petit vent portant, ciel d'azur.  
Pic nic à Port Kerel, première jonction avec les 4 piétonnes.
Nous nous délectons dans les labyrinthes de Goulphar, les grottes  
nombreuses et le slalom dans les Aiguilles de Port Cotton, photo de  
famille pour le calendrier.

Bain de jouvence pour le doyen dans un couloir rebelle. Pause sur la  
plage de Port Donnant. Visite de la grotte de l'Apothicairerie  
impressionnante et accueillante aujourd'hui.
Nous sommes tous contents de rentrer dans l'anse de Ster Vraz après 8  
heures de bateau.

Erwan fait faire un tour à sa fille, le campement est installé sur  
son terrain de famille. Repas de nouilles au thon préparé par François.
Le soir, balade sur la falaise, le soleil couchant nous offre le fameux rayon vert

 

Samedi 23 mai

 

Après une nuit réparatrice, petit déjeuner roboratif et convivial, amélioré d'un pain frais remarquable en provenance de Sauzon. Nous plions le camp avant la pluie, qui nous accompagne dans nos premiers coups de pagaie à 10h30.

 

Slalom dans les couloirs étroits, chicanes jusqu'à la maison de Sarah B. Nous sommes à l'étale de basse mer, la mer est plate et, sous un ciel chargé, nous passons les Poulains sans difficulté. Nous ratons le rendez-vous avec les chasseurs d'araignées qui préparent notre repas du soir, visite des criques fortifiées de Bordery et Deuborh sous une pluie fine, puis nous virons la tourelle du Cardinal avant d'entrer dans le port de Sauzon.

 

 Pic-nic très arrosé (de pluie) sous la jetée du port, rencontre avec Luc Vincent qui quitte Sauzon avec son groupe. Y a du monde en kayak à Belle Ile en ce week-end de l'Ascension !

Hervé le frère d'Erwan assure la navette des bagages jusqu'au camping de Pen Prad. Sous le soleil revenu, on installe le camp.

Douche, sieste, quartier libre, café sur la terrasse de la crêperie, balade à la pointe du Cardinal et bière au Tilleul.

 

A 19h00, on se transporte chez Marianig avec au menu apéro champagne, araignées, chili con carne très arrosé (de Saumur), fromage et far breton.

Les chasseurs d'araignées nous rejoignent pour le digestif.





Dimanche 24

 

Lever vers 8h00, Frecho est prêt le premier exceptionnellement.  
Cours de lecture de carte, de balisage et petite formation  
continue sur l'utilisation du rapporteur breton.
Le taxi arrive à l'heure pour prendre en charge le matos jusqu'à  
l'avant-port, la Modus est chargée à block.
Pic-nic arrosé (avec "modération") sur la jetée, on mange les restes  
dans des conditions agréables.
Premier coup de pagaie à 12h20, la mer est d'huile, la visibilité  
limitée et la glisse exceptionnelle, la pétole très molle. Nous  
pagayons avec "modération",  le courant de jusant nous pousse à  
l'ouest, et le flot nous ramène gentiment vers la pointe du Conguel.
Des bruits de moteurs et des surgissements de cargo vert nous  
inquiètent quelque peu (même si l'on a la priorité). Débarquement  
à 15h20 après 3 heures de navigation et 18,8 km. Picolacion fresca et  
petits amuse-gueule offerts très gentiment par Jacqueline. La prochaine  
fois nous demanderons à France de nous faire une aubade au violon pour  
accompagner notre arrivée.
Déchargement des bateaux, et chargement rapide de la remorque, « motor » à 16h10, petits  
embouteillages entre gentlemen.

Bison futé nous est moins propice qu' Eole. Vers 19 h au club.

Ont participé à cette sortie : Patrick (R1), Erwan régional de l'étape, Luc, Frédo, Jean-Pierre, Jean, Cristelle et son compagnon de K2 Yves, François, Claude et Grégoire. Accompagnatrices : Jacqueline , France Abel, Monique, Béné, Isabelle et son invitée Ariana.

 

rédacteurs : Erwan, Jean-Pierre, Patrick

 

Erwan, Jean-Pierre, Patrick, Yves


>
>
>
--~--~---------~--~----~------------~-------~--~----~
Vous avez reçu ce message, car vous êtes abonné au groupe Groupe "tevives" de Google Groupes.
 Pour transmettre des messages à ce groupe, envoyez un e-mail à
l'adresse listetev@googlegroups.com
 Pour résilier votre abonnement à ce groupe, envoyez un e-mail à
l'adresse listetev+unsubscribe@googlegroups.com
 Pour afficher d'autres options, visitez ce groupe à l'adresse http://groups.google.fr/group/listetev?hl=fr

-~----------~----~----~----~------~----~------~--~---